Tes yeux assortis à ton pull…

Je t’ai vue juste le temps de quelques stations…

Tu es montée dans le train

Tu t’es positionnée au milieu du wagon, au milieu des strapontins

Appuyée sur la barre du milieu…

… Et mon regard à immédiatement été attiré par toi

Par tes cheveux bouclés au carré, ton visage d’elfe et tes yeux assortis à ton pull bleu

Ton teint diaphane, les joues légèrement rosées

Les yeux pétillants et rêveurs, rieurs

Un sourire esquissant le mot tristesse

Comme si tu étais tout droit sortie d’un roman d’Héroïc-Fantasy

Chargée de nombreux sacs, dans ton monde

L’air paradoxalement mélancolique mais à la fois teinté d’une joie secrète

Et ce n’est pas qu’une question de carnation particulière

C’est aussi une question d’énergie, d’aura, de ce que tu dégageais à ce moment là

Et ce que tu dégageais étais magnifique, beau, pur, émouvant…

Tu m’as fascinée

Je suis descendue vers 16h40 à Reuilly Diderot, le coeur chargé de regrets

Et j’espère bien te recroiser pour pouvoir parler, échanger avec toi

Si par un heureux hasard tu vois cette annonce, s’il-te-plaît contacte-moi

    Détails

  • Métro8à Reuilly — Diderot.
  • Une rencontre faite le 1 mars 2017.
  • Rédigé par une femme pour une femme.
  • Publié le jeudi 2 mars.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.