A Méry-sur-Oise.

Ma chère “fille du train”, j’ai pris bonne note, aujourd’hui dans le train quittant Paris Nord à 18h38, que tu ne souhaitais pas nouer le dialogue avec moi. Je ne t’en veux guère et m’excuse moi-même de t’avoir importuné. Cela marque donc la fin d’un an et demi d’hésitation à venir te voir, mais un an et demi qui ont été égayés par ta présence dans le train. So long, my dear! I wish you all the best.

    Détails

  • Transilienhà Frépillon.
  • Une rencontre faite le 3 mars 2017.
  • Rédigé par un homme pour une femme.
  • Publié le vendredi 3 mars.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.