Une belle histoire… avec toi !

Il y a quelques semaines, j’ai rencontré ce garçon dans le RER. Avec mon âme pleine de couleurs, je le vois tous les matins à partir de Gare de Lyon. Quelque temps plus tard, je me rends également compte que nous prenons ensuite la même ligne de métro et qu’il descend une station avant la mienne. Drôle de destin ! J’en souris encore…

Finalement on s’est repéré tous les deux , timidement mais sûrement et il y a ces échanges de regards et ces sourires plein d’envie… Bref, ça dragouille dans le métro et il me retourne le coeur à chaque fois.

Un vendredi, je me mets en tête de lui donner mon numéro. Merde quoi ! Il faut remonter en selle ! Le métro n’est pas en retard, moi non plus….

Et patatras il n’est pas là ! Déception ! La même chose se produit le lundi suivant… je décide donc de lâcher l’affaire.

Et puis finalement, il se produit l’impensable. Le lendemain, je découvre en levant les yeux dans le RER pendant mon trajet qu’il est revenu. On se sourit. A Gare de Lyon, il s’assoit à quelques mètres de moi et toujours ce même petit jeu. A Gare du Nord, je descends avant lui la tête haute, pleine de fierté et pars prendre mon métro.

Je prie pour qu’il soit derrière moi et qu’il monte dans la même rame. Ma playlist du matin donne le tempo. J’écoute le nouvel album de Blondino, qui m’embarque déjà dans mon histoire. J’ai ma carte dans ma poche et je suis déterminée à la lui donner. Nous montons dans le métro qui est blindé. On est proche mais suffisamment éloigné pour être coincé. Avant d’arriver à sa station, il me fait signe qu’il veut me donner son numéro, je prends sa carte au moment où il descend. J’ai un Prénom, un 06 et un cœur qui va exploser dans ma poitrine. « Bleu » résonne dans mes oreilles et m’offre une saveur indescriptible à ce qui vient de se produire.

Après le déjeuner, je lui envoie un message. Nos échanges par écrit sont intenses, il y a des mots qui ne trompent pas et des regards non plus. Il se passe quelque chose d’indéfinissable… Il est troublé… Tout comme moi ! L’histoire est tellement belle…

Mais….

…. il m’avoue être en couple et là c’est la douche froide et les frissons qui font peur. Mes valeurs m’empêchent de voir plus loin, malgré ce que le cœur ressent et ce que l’âme vit pleinement chaque matin.

Malgré tout, on se dit qu’on a hâte d’être au lendemain !

Chaque matin, depuis maintenant 3 semaines, il est mon RDV quotidien, ma douceur, son sourire, son regard rendent ma journée plus belle. On se parle en musique, on peste quand notre train est en retard, on partage chacun un bout du quotidien de l’autre tous les matins.

Et puis ….

hier, il y a cette sale journée…. Vous savez celle qui vous rend mauvais et irritable , celle qui vous fait détester le monde et qui vous fait dire des choses impardonnables.

Hier, il a dit ces mots… ceux qui blessent le cœur et qui vous font prendre conscience à ce moment précis qu’il faut que le rêve s’arrête.

Malgré la douleur laissée par le message de la veille, je prends le train ce matin. Le même, l’habituel, celui qui m’a fait le rencontrer. Il n’est pas en retard… Mais Lui n’est pas là ! Et comme le hasard n’existe pas, ma playlist matinale se joue d’un Bleu de Blondino qui a une autre saveur, salée… de larmes !

Remords ou regrets… Quoiqu’il en soit, il ne faut pas en avoir !

A 11h17, il est là …devant moi avec son « désolé » et cet œillet rose qui clôture finalement cette belle rencontre de la plus belle des manières.

Alors vous êtes certainement en train de juger ou de vous moquer de cette histoire… Mais je vous demande comme une envie de bouffer le monde, répondez aux sourires, laissez votre cœur battre très fort et osez !

    Détails

  • Métro4à Gare du Nord.
  • Une rencontre faite le 16 mars 2017.
  • Rédigé par une femme pour un homme.
  • Publié le jeudi 16 mars.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.