Je hais les lundis

Leur dirait bien de fermer leurs gueules

De se couvrir du mardi

Et d’ajouter des couches tiens,

Jusqu’au délicat vendredi.

Lui il a le panache du week end,

Le goût de la liberté

Des petites festivités

L’a pas la gueule de travers.

Comme le lundi.

Je hais les lundis,

La marque de l’oreiller

Le café qui devient serré

L’errance rangée.

Le prendrai un jour en face,

Mais juste à l’endroit

Et lui dirais: joue pas au premier

Tare ta gueule à la récré.

Tu sais, Mooosieur Lundi,

On va te défoncer

Même le temps s’y mettra,

T’auras beau y revenir

Et, et, et puis

Et puis,

Et à force,

Tu sais,

Ma haine tarira,

Mes n’affaires seront préparées,

Dès le dimanche,

Mon petit goûter;

Viendront avec moi

On cohabitera

Toi et moi

Mon p’tit lundi

Comme un suppo,

Une pilule dans le cul

Je soignerai

Je comprendrai

Que si t’existait pas

Que si je t’avais pas

Ma petite semaine

Elle serait blême,

Amputée

Et ma paye dis,

Ma petite semaine,

T’es beau quand même

Mon lundi que j’aime.

    Détails

  • RERaà Auber.
  • Une rencontre faite le 17 mars 2017.
  • Rédigé par un type pour une femme.
  • Publié le vendredi 17 mars.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.