Je suis ici et là, mais invisible, me verrez vous ? (Part.4)

J’étais ici, dans la gare, invisible mais prêt à croisé de nombreux regards, histoire de redonner un peu de joie à certains voyageurs égarés.

Quand soudain un homme m’interpelle, “il y a une dame qui fait un malaise sur le quai” d’un pas fuyant, plus pressé de rentrer chez lui qu’autre chose, mais à ma grande surprise ce n’était pas le seul à être si désintéressé.

J’ai déjà vu ça, une femme gît sur le sol, les pieds encore sur la ligne blanche comme tombée du train après avoir été poussée par la foule, car tout le monde sais qu’avec un malaise à bord, le train ne circule pas.

Heureusement deux femmes sont là à son chevet, essayant de communiquer avec elle après avoir prodigué les gestes de premier secours, mais son cas est inquiètant, elle parle à peine et a de grosses difficultés à respirer.

J’étais là, aidant tant bien que mal, et dans cette noirceur, des deux femmes, une retiendra mon attention, une infirmière me fait elle savoir, elle me voit, chose assez rare pour être soulignée,

Les choses s’affairent avec les agents RATP, mais les trains circulent et à chaque ouvertures des portes des gens pressés et prêt à nous écraser sous prétexte qu’ils rentrent chez eux, vocifèrent en bousculant d’autres voyageurs paralysés par l’image de cette scène.

Les sirènes retentissent, les pompiers nous rejoignent et prennent le relai, mais à chaque fois que le quai se rempli, ceux dont je me suis juré de servir et de partager ma joie avec, s’amassent autour de nous, trainant du pied pour voir ce qu’il se passe… curieux.

Elle sera emmené aux urgences, assise dans une chaise, les yeux encore fermés, elle esquisse un sourire comme pour nous remercier. Bon rétablissement.

En tout cas merci mesdames, vous lui avait sûrement sauvé la vie, et vous mon infirmière, merci, je n’étais plus invisible et ce grâce à vous.

Bon voyage

    Détails

  • RERaà Neuilly-Plaisance.
  • Une rencontre faite le 22 mars 2017.
  • Rédigé par un type pour une princesse.
  • Publié le jeudi 23 mars.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.