Petits sourires complices ce matin

J’ai croisé ton regard immédiatement en montant dans le métro. Ça m’a un peu dérouté sur le moment, et je n’ai été sûr de la situation que lorsqu’on a osé se sourire franchement quand tu es descendue. Je n’ai pas eu le réflexe de descendre avec toi, alors j’espère que tu aura l’idée de regarder ce site pour compenser! On a tous les deux les cheveux très courts, tu es très entreprenante, j’ai eu l’impression de voir mon alter ego. Manifestement quelques années d’écarts, ça n’était pas pour me déplaire!

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.