Recherche homme qui a voyagé de Stalingrad à Poissonnière vers 20h20.

Bon je ne fais jamais ça. Mais là il m’a semblé évident d’écrire ici. Peut être car j’aurai rêvé que quelqu’un me décrive ici, suite à notre rencontre dans le métro. Alors je le fais.

J’étais un peu perdue dans mes pensées en rentrant de répétitions quand à Stalingrad la foule descend, le wagon se vide et un jeune homme avec une casquette, brun/châtain foncé, une veste kaki, une barbe, un jean, des chaussures noires vernies, avec beaucoup de style et de présence, rentre dans le wagon. Comment ne pas le regarder ? Je me sens toute gênée, n’arrive plus à regarder naturellement en face de moi comme les minutes précédentes. Je suis comédienne et je me dis : vas y fonce, montre lui qu’il te plaît, joue un personnage, tu ne perds rien… Et c’est comme ça que je n’ai rien dis. Presque rien montré si ce n’est des regards de timidité. Car depuis très jeune, quand un homme me plaît et que je suis près de lui, alors je quitte la pièce. Sacré technique d’approche. Je l’ai payé ce soir. Alors si tu me lis, toi qui a un charme spécial, un regard doux avec des yeux je pense bleus, que tu es brun/châtain avec une barbe, des chaussures vernies noires avec un jean, que tu es monté à Stalingrad vers 20h20 et que tu es descendu à Poissonnière et que tu as regardé en face de toi la jeune fille châtain/brune avec un carré, un trench saumon (orange/rose si tu préfères), avec une tête d’actrice de film muet qui semblait timide et que tu n’aurais jamais pensé que dans sa tête elle se disait “mais vas y bouges toi, prends ta vie en main et parle lui sinon tu vas finir avec 12 chats alors que tu es allergique et rêve de rencontrer un mec qui semble si spécial, ce mec fait pour toi, tiens on dirait que c’est lui, au pire vous vous serez échangés deux mots sur l’heure et le temps et tu seras contente”. ALORSREPOND ! Car c’est improbable que tu lises ceci. - Ps : Ceci ne sont que des faits véritables, avec un trench couleur saumon véritable, et ma lutte intérieure contre ma timidité qui elle est plus que véritable. Allez bisous !

    Détails

  • Métro7à Stalingrad.
  • Une rencontre faite le 18 avril 2017.
  • Rédigé par une femme pour un homme.
  • Publié le mercredi 19 avril.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.