Prose tardive: tome 4

Ce soir, pas d’histoire à dormir debout parlant de visage croisé, maquillé, immaculé ou oublié, Merde alors, un peu de renouveau!

La pluie fait son entrée, une entrée fracassante. Il pleut des trombes, nous sommes déjà noyés. Il parait que le printemps est arrivé, je ne suis pas sûr de bien comprendre. Si Evelyne pouvait confirmer, ça serait sympa. La vieille dame du Franprix à raison, ça promet pour l’été! Bof, c’est pas grave après tout. La semaine on bosse, à quoi bon…

Mais nan, on se fait même avoir le weekend. Sacrebleu! Moi qui pensait que je pourrais me la péter avec mes nouvelles lunettes et bah c’est rapé.

Dans des contrées lointaines, au sud de Paname (en dehors de Paris, on est “loin” parait-il), j’attendais mon RER sous une grosse pluie battante. Ouf, il n’y a pas de vent. Mon parapluie va survivre. Cet endroit du quai est infesté d’escargots, il faut parfois enjamber ces malheureux sous peine de glisser et finir sur les rails. Si vous pouviez éviter un énième incident grave de voyageur, ce serait sympa. En tout cas, ce temps automnal est idéal pour les mollusques.

Mais que vois-je? Wonder Woman? Non, je ne crois pas. Je dirais plutôt Snail Woman. Cette gente dame prends les escargots égarés pour les placer dans son sac. Hum, je suis étonné. Je croyais que ce n’étais pas la saison des escargots de Bourgogne. Avec une petite sauce à l’ail, c’est délicieux cependant.

Bon sang, mais que fait-elle? Elle pense aux familles de mollusques et évite des couples brisés. Un peu plus loin, elle se décide à libérer ces pauvres petits êtres captifs. Très beau geste en effet. Par contre, elle semblait quelque peu dérangée par la nouvelle viscosité de ses mains. J’ai aussi une pensée chaleureuse pour le sac. On ne fait pas d’omellettes sans casser des œufs, ma bonne dame! Au démarrage du RER, elle resta sur le quai. Je ne sais pourquoi. La mission n’était peut-être pas terminée. Quel courage, c’est incroyable.

    Détails

  • RERbà Denfert-Rochereau.
  • Une rencontre faite le 3 mai 2017.
  • Rédigé par un homme pour une femme.
  • Publié le mercredi 3 mai.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.