L’inconnue de minuit.

Une veste argenté, un sweet gris dont un des lacets barrait la moitié d’une paire de lunettes ronde que tu avais coincé dans ton col, ce que j’imagine être une robe sous ton sweet en maille serré qui formait de petite rayure dans le tissus, des bas resille noir dont une maille était filée un peu au dessus de ta cheville gauche, une paire d’adidas blanche et argent et un sac en velours noir a frange.

Je me souviens encore parfaitement de ta tenue que j’ai longuement observée, je me souvient tout aussi bien du sourire que tu m’adressé quand nos regards se sont croisés. De ces jolis compliments que tu m’a offerts au moment où nos chemins allaient se separer, j’aurais dut te retenir mais je n’ai pas sur quoi dire…

Si tu te souviens de ce moment aussi bien que moi.

Au plaisir de te recroiser.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.