Chassé croisé à porte de Clignancourt

Assis, lunettes au bout du nez et les yeux rivés sur ton journal, tu passais la main dans tes cheveux au fil de tes regards et des stations de la ligne 4. Clouée debout, en face de toi, le regard agar perdue dans ma chanson, j’ai attendu dans l’espoir que tu te lève. A notre arrivée, tu as filé avenue de la porte de Clignancourt quand j’essayais en vain d’attraper mon bus. fais moi signe, j’aurais aimé avoir osé.

    Détails

  • Métro4à Porte de Clignancourt.
  • Une rencontre faite le 17 mai 2017.
  • Rédigé par une femme pour un homme.
  • Publié le mercredi 17 mai.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.