Une femme sublime

Il était 15h sur la ligne 13, nous étions 8 dans le wagon. Nous nous sommes regardés pendant quelques secondes. Je t’ai pris la main sans un mot, tu m’as souris et nous nous sommes embrassés langoureusement durant de longues minutes interminables.

Puis je t’ai demandé en mariage, tu m’as dit oui.

Et mon réveil a sonné…

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.