Pas oser répondre à ton sourire

Quand tu es rentrée dans le métro, je n’ai vu que toi, je t’ai regardé à travers le reflet de la vitre. Plus tard tu m’as regardé, mais je n’ai pas osé te regarder, et puis avant que tu descendes à Strasbourg-Saint-Denis tu m’as fait un petit sourire, je l’ai vu, mais je n’ai malheureusement répondu. Aurais-je une deuxième chance ? Tu avais un imper plutôt marron, et de merveilleuses lèvres habillées d’un rouge à lèvres rose. Tu as voyagé près de la porte de sortie à gauche et moi au centre du wagon, je portais un pull col roulé noir, et une veste noire, en autre.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.