« Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme-les en caresses. »

Je me rendais à la fac cet après-midi. Jeune étudiante. Nous avons voyagé plusieurs stations ensemble. Et de toi j’ai vu, de toi j’ai retenu…

des doigts habiles et sculptés à la perfection.

Je me suis surprise à regarder inlassablement tes mains pendant une bonne partie du trajet. Des mains de pianiste, si délicates que j’en ai eu des frissons dans la nuque. Bien sûr tu étais charmant, élégant. Mais si de toi je ne devais garder qu’un détail, alors tu l’as deviné, je choisirais tes mains.

Tu m’as donné envie de les effleurer, les empoigner. Et bien d’autres idées scandaleuses dont je ne dirai mot.

Tu as là un atout certain, prends en soin.

Merci pour ce rêve et excuse moi d’avoir violé ton intimité comme je l’ai fait.

Ah, j’oubliais, « Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme-les en caresses. » . Ce n’est pas de moi, mais de Jacques Salomé.

    Détails

  • Métro3à République.
  • Une rencontre faite le 4 décembre 2013.
  • Rédigé par une femme pour un homme.
  • Publié le mercredi 4 décembre.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.