Un malaise porte-bonheur

C’est à cette station que le train s’est arrêté. Une histoire de malaise.

Il était vers 18h10.

Mais cela faisait maintenant plusieurs stations que nous échangions des regards.

De temps en temps, de la manière la plus égoïste je le reconnais, je détournais les yeux pour regarder au loin à la vitre le coucher de soleil.

Et que bien sûr je n’avais pas la place pour prendre une feuille et un stylo sur mes genoux pour écrire ne serait-ce que mon numéro de téléphone, à cause d’un type juste devant moi qui lisait son journal et qui prenait tellement de place que j’arrivais même plus à m’asseoir…

Ainsi, si tu es le charmant jeune homme au manteau bleu, aux chaussures noires, aux écouteurs blanc et au nez aquilin =)

Quant à moi je suis le jeune garçon un peu typé oriental, au gros manteau de ski et chaussures marrons… ^^

N’hésites plus, je t’attends !!! :) Bisous.

    Détails

  • RERaà Achères — Ville.
  • Une rencontre faite le 15 février 2010.
  • Rédigé par un homme pour un homme.
  • Publié le lundi 15 février.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.