MURAKAMI Après le tremblement de terre ligne 10

Dès que je suis entré dans le métro j’ai été attiré par tes yeux bleus, magnifiques. Je n’ai pas pu m’asseoir ailleurs qu’en face de toi. Tu lisais un livre de Murakami “Après le tremblement de terre”, je pense ne pas me tromper… Tu écoutais de la musique en même temps et je n’ai pas voulu te déranger. Mais sans cela, je t’aurais demandé si tu aimais ce bouquin, car j’adore Murakami mais celui-là je ne suis pas allé au bout de 3 pages. Tu levais ta jolie figure de temps en temps sur moi, quel beau regard tu avais. Puis tu as reçu un SMS, rangé ton bouquin à toute vitesse et descendu à Maubert je crois. Moi j’allais jusqu’à Austerlitz. Je t’ai regardé marcher sur le quai mais tu ne t’es pas retourné. u n’étais certainement pas pour moi. Mais tu vois, je pense encore à toi ce matin. F.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.