Brune sensuelle

Quel malheur que vous ne soyez pas sortie à ma station… j’étais sur le point de vous parler… J’ai même eu l’espoir que vous vous vouliez me laisser un mot lorsque vous avez sorti un petit carnet et griffonné quelques mots. Vous étiez brune, votre beau corps habillé d’une robe noir, une magnifique crinière de cheveux frisés voluptueux, un regard de velours ensorcelant… Nous nous reverrons ici ou ailleurs

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.