Hautaine ?

J’écris ici comme un exutoire

Une célibataire comme tant d’autres dans une grande ville comme Paris, à tout juste 30 ans (depuis quelques jours, j’ai encore du mal à m’y faire), je lis régulièrement les annonces de croiser dans le métro en me disant que peut-être un message me sera destiné, mais rien…

J’arpente les couloirs du métro comme ceux du boulot.

Dans ma rame, souvent le regard perdu à contempler le métro suivre ses couloirs noirs, il y a t’il vraiment quelque chose à voir ? Non, juste une façon de fuir les regards autour de moi.

Je ne sais croiser un regard et pourtant j’aimerais, comment font les autres ? Au boulot j’apparais comme joyeuse et sociable, mais je me referme dés que l’on s’approche un peu trop prêt. Je regarde droit devant moi, sans jamais voir ce qui se passe autour, et si par mégarde, j’accroche un regard, je m’en détourne immédiatement. Pourquoi ? Je ne sais pas, ou si, peur d’être mise dans la case des allumeuses ou peur de croire à quelque chose qui ne serait qu’un leurre…

Comment les autres interprètent ils mon comportement ? Une femme hautaine ? Une femme timide ? Une femme invisible ?

Quant je dis que je suis de timide, moi qui ris souvent, on me répond en riant « toi timide ? Impossible ». Alors oui il existe des timides sociables, je vous l’assure. Des timides qui parlent, rient mais seulement si vous faites un premier pas. Si ils reculent, ne vous offusquez pas, avec le temps, le timide parlera.

J’aimerais savoir regarder sans peur, j’aimerais savoir reconnaître l’intérêt d’un homme, j’aimerais vivre sans cette timidité handicapante. Peut être un jour….

Une femme enfant perdue de le monde des grands.

    Détails

  • Métro7à Pont Neuf.
  • Une rencontre faite le 22 octobre 2014.
  • Rédigé par une femme pour un homme.
  • Publié le mercredi 22 octobre.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.