Offensée dans le métro

Bonjour,

Je suis étudiante en école d’ingénieur et ce matin j’avais rendez vous avec un ami. Je suis une jeune fille sans histoire, avec un look ordinaire un peu passe partout. Quand je prends le métro, comme beaucoup de femmes, je fais profil bas pour éviter les rencontres malheureuses, je redoute souvent les longs couloirs un peu vide et ce matin j’ai du en emprunter un. J’emprunte donc un escalier , je suis derrière un vieux monsieur qui a du mal a marcher mais je décide de prendre mon temps et de ne pas le doubler. J’avance donc, a son rythme quand un gars nous dépasse, je vous passe la description vous voyez bien a quoi il ressemble. Il a un jogging , une vieille veste, pas vraiment d’âge, un jeune pommé de Paris comme il y en a beaucoup. La en me dépassant il me glisse quelque chose a l’oreille en me collant, un ” tes belle, tes bonne, pas mal etc.” , un truc habituel. En bas de l’escalier, il se retourne et me regarde. Deux fois. Moi, je fais ce que me dis ma mère, je fais comme si je n’avais rien entendu, j’ignore. J’écoute ma mère, je porte des jupes pas trop courte, je me maquille peu, je ne suis pas provocante. Une fois l’escalier descendu, une fois le vieux monsieur dépassé, je presse le pas dans le couloir de correspondance. Je suis méfiante, j’ai une petite boule au ventre que je connais bien. Je guette cet homme et je m’assure qu’il ma oublie et qu’il est loin. Je tire sur ma jupe pour vérifier quelle n”est pas remonté mais ce n’est pas le cas. Je me dis que j’aurai du mettre mon manteau long.

Je ne me suis pas fait agresse, depuis 21 ans ça ne m’est heureusement jamais arrive. Mais je me suis fait embêtée, rabaissée. On ma fait peur. On ma fait sentir que j’étais fragile et que ce lieu était dangereux pour moi.

Cette petite histoire pas très intéressante m’arrive souvent, trop souvent. Et c’est le cas de beaucoup de femmes. On s’y habitue, on l’accepte silencieusement, mais qui sont ces hommes pour nous faire sentir mal a l’aise? Pour nous faire remettre en question? Pourquoi permet on d’être rabaissée jour après jour?

Ma mère me dit que ce n’est pas grave. Mais ça l’est pour moi. Je veux vivre sereinement dans ma ville, c’est mon droit et par mes écrits, j’espère bien le faire respecter.

    Détails

  • Métro2à Belleville.
  • Une rencontre faite le 4 avril 2015.
  • Rédigé par une femme pour un homme.
  • Publié le samedi 4 avril.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.