A celui qui lit paradis infernaux sur la 12

Aux alentours de 19h20 entre Pasteur et Montparnasse, nous étions assis face à face près de la fenêtre. Tu lisais Paradis Infernaux et nos portables ont sonné en même temps, petite confusion, premiers mots échangés. S’en est suivi, il me semble, un échange de regards. Donc me contacter si tu ne me prends pas pour une potentielle harceleuse, et sinon, désolée pour le probable coup de flippe.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.