La Rousse au regard vert pétillant

Chère inconnue,

Vous étiez proche de moi, à lire mon journal, nous en avons plaisanté, nos mains se sont touchées, mais j’ai dû vous quitter Gare de l’Est malgré votre superbe regard et des sourires échangés…

J’aurais dû vous suivre…

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.