Housse de guitare rouge pour les grandes espérances

Il était 14:00 quand nous attendions sagement de traverser la rue de Rivoli pour nous enfoncer dans le marais… Le regard songeur accroché aux skateurs du 21eme siècle, perchés sur leurs bolides, c’est d’abord ton intrigue qui m’a saisie, puis ta joliesse. Tu portais une guitare avec une housse rouge pour suaire, insolemment jetée sur ton épaule gauche, sur la droite un sac a dos en toile le tout couvrant une chemise bleue, un Jean bleu lui aussi. Nous avons fini par décroché nos regards respectifs (le mien - timide - de ta direction, le tien de tes questions sur l’engin du futur). Et tu as pris la rue de Sicile, quand je me suis piquée aux pavées déboulant sur les rosiers et ses ronces… Quelle bêtise de ne pas avoir epilogué.

    Détails

  • Métro1à Saint-Paul.
  • Une rencontre faite le 26 juillet 2016.
  • Rédigé par une femme pour un homme.
  • Publié le mercredi 27 juillet.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.