Mercredi 1er février à 17h30

Nos regards se sont croisés à plusieurs reprises et j’avoue avoir été troublée.

Tu es monté à Concorde de mémoire et nous avons fait le trajet jusqu’à Motte Piquet.

Tu étais debout et moi assise, vêtu d’un manteau et d’une épaisse écharpe grise avec une barbe de 3 jours bien entretenue.

Je n’ai jamais utilisé de site de rencontre, mais ton regard m’a particulièrement touché et me pousse à écrire.

Je regrette de n’avoir eu le courage de venir échanger quelques mots.

J’espère que tu auras la curiosité, comme moi, d’aller sur ce site..

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.