Au beau gosse de ligne N. Grand, châtain.

Tu t’es toujours placé face à moi mais à une distance raisonnable non compromettante. Dommage que tu n’ai pas esquissé ne serait-ce qu’un sourire. J’ai adoré t’avoir sous les yeux et t’observer me regarder à la dérobée. Si j’avais été plus courageuse, je t’aurai caressé la main durant cette longue marche sur la passerelle qui mène vers la sortie. Je me suis toujours placée derrière toi afin de pouvoir jouir du spectacle qui s’offrait à moi et fais en sorte de ne pas te dépasser. La jolie brune à la chevelure bouclée.

    Détails

  • Transiliennà Clamart.
  • Une rencontre faite le 1 juin 2017.
  • Rédigé par une femme pour un homme.
  • Publié le samedi 5 août.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.