Les yeux qui sourient sous le soleil

(Étoile - Cambronne)

Je me suis levée tôt ce matin. J’ai été faire des trucs chiants que je repoussais depuis longtemps mais Paris était tellement belle que c’en était presque joyeux. Je me suis achetée un jus et sous le soleil j’ai même été faire du piano à Saint Lazare. Joyeuse. Et à midi j’étais heureuse d’être sur la ligne six au dessus de Paris, et le soleil faisait des bandes sur les vitres sur les murs et sur les visages.

Tes yeux aussi étaient ensoleillés et grands ouverts, ta tête entière paraissait sourire, tu avais l’air vivant et éveillé et alors que nous étions dans les airs je me suis dit que je t’avais croisé sur la ligne adaptée: te voir uniquement dans des souterrains ne serait pas allé avec toute la clarté que tu dégageais. On est tous les deux montés à Étoile, et en ayant dépassé Passy j’étais heureuse de voir que tu étais encore là parce que je me suis dit que le soleil t’irait beaucoup mieux. Tu semblais aussi aérien que ma ligne préférée. Sur ton strapontin tu respirais la simplicité et te voir me donnait envie de sourire toute seule. J’ai souri toute seule dans une bande de soleil.

Chouette brun à la barbe au nez fin et aérien et aux grands yeux bruns éveillés, ta simple vision m’a fait sourire d’un sourire si simple qu’il en était magique et maintenant j’en souris de toutes mes dents j’en souris de tous mes yeux j’en souris de tout mon être.

Garde toujours tes magnifiques yeux aussi éveillés.

C’est vraiment une chouette journée.