Ligne 7. fin septembre, début octobre 2007

Beaucoup de mois ont passé et j’éprouve encore parfois des regrets d’être descendue muette à ma station de la ligne 7, un dimanche soir un peu avant le terminus de La Courneuve.

Il était tard, presque une heure du matin. J’étais assise à l’extrémité gauche du wagon, sur une des six places se faisant face.Vêtue d’un manteau long noir et d’un pantalon vert, accoudée au rebord et la main portant mon visage, j’étais assoupie, écoutant mon MP3. Tu es arrivé plus tard, à Stalingrad je crois.Tu t’es assis en face de moi, dans un grand fracas, allongeant tes jambes sur le côté. Mes yeux derrière mes lunettes noires étaient toujours fermés mais ta présence m’intriguait incessamment et sans que tu le saches, je te regardais quelques fois en entrouvrant à peine mes yeux.

Etait-ce dans un moment de rêverie ou bien une tentative d’approche réelle, mais je crus sentir ton pied s’approcher du mien et lui donner un léger coup. Puis je suis revenue à moi, toujours accoudée mais faisant mine de regarder les gens de l’autre wagon, pour pouvoir être certaine de ta curiosité à mon égard et pour la savourer. Je fus surprise de déceler comme de l’impatience grandissante dans tes attitudes et je te trouvai très drôle lorsque tu te mis à chercher ce que je faisais semblant d’observer. Alors je décidai de découvrir enfin ton visage. Tu me faisais un grand sourire et je vis alors un homme d’une beauté lumineuse, sans pareille. Etais-tu français, tu semblais slave, avec tes cheveux clairs. Je t’imaginai acteur. Ma station se rapprochait et je ne pouvais plus regarder ailleurs. Je me suis levée et nos yeux ne se sont quittés que sur le quai.C’était un soir de fin septembre-début octobre 2007.

J’ai découvert bien tardivement ce site pour les métronautes et je ne saurais peut être jamais si dans les jours ou semaines suivantes, toi-même avais décidé d’écrire notre rencontre. Tessa

    Détails

  • Métro7à Stalingrad.
  • Une rencontre faite le 29 septembre 2007.
  • Rédigé par une femme pour un homme.
  • Publié le dimanche 12 décembre.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.