Soyeux et costaud

Bonjour,

Fernando ou Alejandro Costa, ou je que sais-je, je t’ai croisé ce matin à la station Duroc. Tu portais des parpaings sur ton épaule droite, et tu sentais bon la morue toute fraîche. Je crois t’avoir déjà croisé chez Casto entre les pelles et les truelles le weekend dernier. C’est peut-être un signe pour bâtir peut-être un jour notre logis ?

    Détails

  • Métro10à Duroc.
  • Une rencontre faite le 19 janvier 2018.
  • Rédigé par une femme pour un homme.
  • Publié le vendredi 19 janvier.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.