2 matins de suite, métro ​& tram sous la pluie

Jeudi & vendredi​, coïncidence impossible, deux matins de suite

La motte piquet, 8h55, wagon de tete

Puis Balard, le tram

Et ​l’autre matin sous la pluie, tant de trams qui nous sont passés sous le nez, dans la cohue.

Triste fin, j’ai fini par rentrer, tu es restée dehors

Jamais deux sans trois paraît-il​ ?

Dois-je préciser que tu avais du vernis noir, ​un parapluie en bois et des bottines, et un regard profond

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.