Jolie blonde de Boissière, nous avons gravi les marches ensemble

Nous sommes montés tous les deux à Montparnasse ce matin.

Jolie petite blonde aux yeux clairs, emmitouflée dans un cuir noir d’aviateur…

Tu étais très chargée. Une grosse valise dans une main, un sac IKEA rempli à ras bord sur l’épaule.

Un produit au nom impossible est resté coincé entre les portes à la fermeture.

Quelqu’un te l’a fait remarquer et tu as tiré dessus un moment avant de te résigner dans une petite moue timide qui m’a fait craquer sur le champ.

J’ai eu bien du mal à lire deux pages de mon livre jusqu’au métro Boissière, me demandant où tu allais descendre.

La chance était au rendez-vous ce matin, nous sortions à la même station.

En s’approchant du long escalier, l’occasion était trop belle et je t’ai proposé de l’aide en jetant un oeil à ta lourde valise.

Nous avons grimpé l’escalier en échangeant quelques mots, tu revenais t’installer dans le quartier, pour je ne sais quelle raison.

Il m’a semblé que tu n’étais pas insensible à la situation.

Mais au moment de reprendre chacun notre route, je n’ai pas osé faire le pas de plus, te laisser un numéro, un nom…

Je le regrette bien ce soir.

Si tu tombes par bonheur sur cette bouteille à la mer, fais-moi signe!

    Détails

  • Métro6à Boissière.
  • Une rencontre faite le 5 février 2018.
  • Rédigé par un homme pour une femme.
  • Publié le lundi 5 février.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.