Jeune homme aux yeux verts et…

J’étais dans le 1er wagon et j’écoutais ma musique lorsque je t’ai vu. Même en période de vacance scolaire, la 13 est synonyme de boite à sardine… Tu étais à la station la fourche en train d’élaborer une stratégie sur le quai : dans quelle rame vais-je me faufiler? (Soyons honnête, on a tous le même réflexe). J’ai levé les yeux et tu mas regardée. J’ai aussitôt baissé la tête. Spontanément, je me suis décalée pour te laisser un brin de place. Tu m’as gentiment remerciée. Et je t’ai souri. On s’est retrouvé debout l’un à côté de l’autre. Toi à ma gauche. Je n’ai pas osé te détailler jusqu’à ce que nos regards se croisent. Peut-être me suis-je fait des films mais ton regard était si beau. Tu avais des yeux verts jaunes, très clairs. Et des cheveux courts blonds vénitiens ou roux… Et j’ai été subjuguée par ce regard. Je n’ai pas eu le courage de me retourner quand je suis descendue à Place de Clichy mais j’aurais aimé le faire. J’avais un manteau long gris. Des cheveux long, châtains, en bataille (même si j’aime penser qu’ils sont bien coiffés) et de grands yeux verts.

Si cette bouteille à la mer te parvient, j’en serais heureuse et si ce n’est pas le cas, tu auras illuminé ces quelques instants de bon lundi matin.

    Détails

  • Métro13à La Fourche.
  • Une rencontre faite le 19 février 2018.
  • Rédigé par une femme pour une femme.
  • Publié le lundi 19 février.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.