Tard dans une rame. Un sombre barbu à une grande brune étincellante.

Avec un ami, de la Réunion nous parlions.

Quand toi une Brune aussi grande que surprenante

Étincelante pétillante

De longs cheveux brun qui ondulaient sur tes épaules

Un sourire aussi blanc qu’une robe de mariée

Tu m’a fait l’honneur de t’asseoir à nos côtés

Où tu t’es humblement refaite une beauté

Dans ma maladresse, mon manque de confiance

Sans bouger je t’ai dis un timide bonsoir, puis un coucou

Tu ne m’a pas répondue, ne serait-ce que regardée

Mais je garde espoir car tu es de ces perles

Que l’on croise jamais qu’une fois dans sa vie

Si je ne suis que ténèbres, dans mes longs cheveux ébènes

Tu fus pour moi, une lumière.

    Détails

  • Métro9à Nation.
  • Une rencontre faite le 31 mars 2018.
  • Rédigé par un homme pour une femme.
  • Publié le dimanche 1 avril.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.