Ca fait plaisir

C”était vrai. Et que pouvais je lui répondre ?

Nous nous étions déjà tout dit sans un mot.

Ou du moins l’essentiel.

Assis l’un en face de l’autre.

Une lumière, une effraction dans des vies parfois trop grises.

Merci pour ce regard bleu

Descendu trop tôt, sans oser le mot de trop.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.