Les peurs paralysantes

Tu vois, moi je trouve ça con. Toutes nos peurs paralysantes, nos egos ébréchés. C’est fou, comme les gens se rassurent en se martelant qu’on ne passe pas à côté de l’amour de sa vie. Si c’était le cas, tu ne serais pas “confortable” avec une autre désormais. Je ne traînerais pas mon chagrin d’amour de gare en gare. Les souvenirs de nous sont le sel sur ma plaie.

Tu resteras mon plus beau regret. Quel incroyable gâchis.

    Détails

  • Métro14à Châtelet.
  • Une rencontre faite le 5 avril 2018.
  • Rédigé par une femme pour un homme.
  • Publié le jeudi 5 avril.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.