Cupidon pour Aphrodite et réciproquement

Nous étions tous les deux à pied,

Nous avons pris le métro station le Peletier,

Vous, grand, l’air de sûr de vous , chemise bleue ,

Moi, moyenne, les yeux baissés, intimidée un peu ,

Vous vous êtes effacé pour me laisser monter dans la rame,

Que c’est agréable d’être traitée comme une dame.

Nous nous sommes assis en décalé,

Sans cesser de nous regarder,

Quelques stations plus loin,

vous m’avez montré les strapontins,

vous vous êtes levé et je vous ai rejoint,

Assis côte à côte, j’ai senti votre parfum,

vous vous êtes présenté en me tendant la main,

« Cupidon », en souriant, vous me dites,

En riant, j’ai répondu «moi, c’est Aphrodite »,

Puis il m’a fallu partir,

J’ai cru que vous vouliez me retenir,

Si c’était le cas, dites le moi ici,

Sinon tant pis le rêve sera fini.

    Détails

  • Métro7à Le Peletier.
  • Une rencontre faite le 13 juin 2018.
  • Rédigé par une femme pour un homme.
  • Publié le jeudi 14 juin.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.