Ravissante femme en jaune

C’était dimanche soir, vers 21h, sur la ligne 1.

Vous portiez un haut de couleur jaune qui laissait vos épaules largement denudées. C’était charmant. Mais le plus beau ne devait rien à votre accoutrement :

C’était votre visage, absolument ravissant, et cette impression d’intelligence et de calme humanité qui s’en dégageait doucement.

A part ça, vous aviez un gros sac gris sur les genoux. Un peu comme moi en fait …

Pour ma part, j’etais assis juste en face. Vous aviez l’air d’avoir envie de vous isoler de toute cette foule en fermant les yeux. Alors j’ai evité de vous dévisager pour ne pas vous embêter.

Au début, c’était facile. Il me suffisait de bosser ma méthode de langue. Mais quand j’ai terminé ma leçon, je n’ai pas trouvé d’autre occupation, alors j’ai à mon tour fermé les yeux pour oublier la promiscuité du métro.

Pourtant dieu sait que j’avais envie de vous contempler ! Mais la sagesse (ou la torpeur) l’ont emporté.

Je ne sais pas ce que j’aurais pu faire. Mais je regrette de ne pas l’avoir fait !

Quand vous êtes descendue à Chatelet les Halles, cela m’a laissé le sentiment que toute la rame se trouvait désertée. Elle était encore pleine pourtant …

Si par un hasard improbable vous passez sur ce site et voulez bien que je vous offre un café, dites le moi. Ce serait pour moi un plaisir de faire votre connaissance.

    Détails

  • Métro1à La Défense.
  • Une rencontre faite le 5 août 2018.
  • Rédigé par un homme pour une femme.
  • Publié le dimanche 5 août.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.