Tu lisais « Enfance » de Nathalie Sarraute

Tu étais assis en face de moi (je suis métisse). Mon regard est tombé sur ta main que j’ai trouvée très belle. Je l’ai contemplée longuement en souriant et rêvant - de manière sans doute assez poétique… Puis brusquement j’ai vu que tu m’observaIs de derrière ton livre et ai été morte de honte. Tu as nettement soutenu mon regard mais je suis descendue assez vite à ma station. Tu as eu l’air pris au dépourvu. J’ai eu le net sentiment de mon côté de passer à côté de quelque chose.

    Détails

  • Métro7à Maison Blanche.
  • Une rencontre faite le 1 septembre 1996.
  • Rédigé par une femme pour un homme.
  • Publié le dimanche 23 septembre.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.