Femme de tous les orients

J’ai dû faire le trajet en “votre compagnie” une dizaine de fois, échelonnées sur plusieurs mois.

Je vous admirais de loin, vous lisiez souvent ; d’autres fois, un autre que moi semblait vous plaire et vous le suiviez des yeux de longues minutes.

Je vous avais baptisée intérieurement la femme de tous les orients car vous êtes typée maghrébine et que vous vous plaisez à être différente à chaque fois. Vous avez une toute petite quarantaine, taille moyenne, peau soyeuse, lunettes.

Mais vous n’êtes plus là, je ne vous vois plus depuis des mois ; juin peut-être.

Je n’ai jamais osé vous aborder mais vous me manquez. Tout va bien ?

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.