La brune timide au vernis marron…

Je suis monté à Saint-Ouen. J’étais avec un ami au début. Il est descendu à Porte de Clichy.

J’étais debout, je regardais tout ce que j’avais autour de moi (je suis de nature curieuse). Puis j’ai vu votre regard croisé le mien.

J’ai d’abord pensé que c’était normal, ça arrive tous les jours. Mais c’était de plus en plus fort mais en même temps assez furtif.

À ce moment-là, j’ai compris que ce n’était pas anodin et mon cœur s’est emballé pendant quelques minutes.

Je n’ai pas pour habitude de m’asseoir. J’aime bien rester debout et je n’aime pas me battre pour avoir une place. Mais la place juste en face de vous s’est libérée (un miracle ?) et je vous ai vu sourire quand vous avez compris que j’allais m’asseoir en face de vous (je me suis assis pour vous, rien que pour vous).

Mon regard était droit, le vôtre était fuyant. J’ai senti une grande timidité chez vous et j’ai trouvé ça mignon.

Nous arrivions à Neuilly Porte-Maillot quand je vous ai vu vous préparer pour vous lever. Vous avez retardé ce moment jusqu’à la dernière seconde et m’avez soufflé un “Bonne journée” avec un grand sourire. Je suis resté pensif, souriant pendant une dizaine de minutes après ce moment.

Vous avez embelli ma journée et je ne pense qu’à ce regard depuis ce matin.

Je suis désolé de ne pas vous avoir parlé. Je suis de nature plutôt timide et vous m’avez laissé bouche bée.

J’ai attendu un message de vous (sur ce site) toute la matinée mais vous devez sûrement en attendre un de ma part. Il faut bien que l’un des deux fasse le premier pas.

Au plaisir de vous lire.

    Détails

  • RERcà Neuilly — Porte Maillot.
  • Une rencontre faite le 14 février 2019.
  • Rédigé par un homme pour une femme.
  • Publié le jeudi 14 février.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.