Le rouge de tes lèvres

Bonjour,

Nous étions dans la même rame ce matin, nos regards se sont souvent croisés, avant qu’un magnifique sourire illumine ton visage.

Nous sommes descendu à Chaussée d’Antin, tu avais une valise, et dans le flot de voyageurs je n’ai pas osé t’aborder.

On ne sait jamais.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.