Et si tu saisissais cette balle au bond?

Ô toi qui ne m’es jamais apparue mais qui me lis depuis quelques semaines, tu sembles user de plusieurs pseudos pour m’écrire et m’avouer que tu es tentée par ma proposition du saut dans l’inconnu théâtral et amical Si tu acceptes enfin de te libérer de ce carcan pudique, je serais ravi de t’inviter ce vendredi soir (3 mai) à une pièce de théâtre.

Je suis toujours ce brun dans la quarantaine….

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.