Le chant du signe !

Invisible, je fus

Invisible, je reste

Illusions perdues

Dans ma bulle céleste

Discrètes velléités

N’ayant pas débouché

Sur ce destin sucré

Secrètement espéré

En dehors du métro

Impossible croisement

Malgré quelques signaux

Distillés naïvement

Je reprends mon bagage

Et ma plume virtuelle

Pour un autre voyage

Vers le monde réel.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.