Fait chaud

La transpiration révélait l’été,

Le wagon hurlait pour nous aspirer,

Les mines étaient toutes déconfites.

La longue journée avait été longue,

Trop chaude, moite et si oppressante…

J’essayai de déceler quand même

Le belle idée de bientôt arriver,

Chez soi rentrer et enfin s’aérer,

Dans cette foule de regards blêmes

Ces traits aphones, comme en attente

De prononcer de douces diphtongues.

Mais, l’instant signifiait la marmite

Assis collés, l’un à l’autre serrés

Si souvent les soirs de train en juillet.

    Détails

  • RERaà Châtelet — Les Halles.
  • Une rencontre faite le 18 juillet 2019.
  • Rédigé par un homme pour une femme.
  • Publié le jeudi 18 juillet.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.