L’âge atomique

Je me dois de préciser d’abord que je ne suis pas parisienne — je suis de passage dans la capitale quelques fois par an seulement, et je ne pense pas que l’on m’ait jamais remarquée dans une rame de métro, quelle qu’elle soit. Par ailleurs, ce site me plaît assez parce que je le trouve romanesque (vous savez, le fameux rêve d’Alfred Hitchcock débutant par “boy meets girl” comme point de départ d’un film ou d’une histoire… mais cela peut être aussi bien “girl meets girl” ou “boy meets boy”).

Ainsi, je fréquente “croisé dans le métro” depuis quelques mois, sans jamais nourrir l’espoir qu’une annonce soit publiée à mon sujet, mais bel et bien parce que certaines et certains d’entre vous ont un véritable don pour relater des situations somme toute banales. Certaines de vos annonces ressemblent à des incipits de nouvelles ou de romans.

Parfois, j’éprouve un certain dépit lorsque je constate que personne ne vous a fait de retours. Alors, je profite de cette occasion pour dire aux prosatrices et aux prosateurs — qui s’ignorent ou non — que vous avez la faculté incroyable de déborder de poésie et d’énergie, même si c’est à travers un écran dégageant une lumière agressive. Continuez ce que vous entreprenez, écrivez, aimez toujours. Rêvez aussi beaucoup, c’est important. Je vous imagine un peu comme des personnages d’un très beau film d’Helena Klotz, “L’âge atomique” — d’où le titre de mon annonce — un peu blessé-e-s, tristes mais très heureux, et brûlant-e-s. (je vais m’arrêter là parce que je constate que cette annonce ne sert à rien, et ne va nulle part…)

Prenez soin de vous.

La fille que vous ne croiserez presque jamais dans le métro

    Détails

  • Métro5à Place d'Italie.
  • Une rencontre faite le 19 juillet 2019.
  • Rédigé par une iseult pour une juliette.
  • Publié le vendredi 19 juillet.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.