Rue des Feuillantines

“J’ai croisé une séduisante jeune femme, rue des Feuillantines.”

25 - 30 ans ; cheveux évidemment châtains, relevés en un chignon approximatif qui en éparpille quelques uns ici et là ; séparés (aux racines) sur la gauche du crâne par une raie rigoureusement droite (vous me suivez ?) ;

Un livre à la main - traitant plus vraisemblablement du rôle des labiales dans la formation des phonèmes finnois que de celui des acides gras dans la confection des eye-liners ;

Un sac indien sur l’épaule ;

Un sourire de toute la bouche et une bouche de tout le sourire ;

Des yeux a priori noisette, taillés un peu en amandes, sous des paupières corolles qui leur (et lui) donnent un air presque exotique…

“J’ai croisé une séduisante jeune femme, rue des Feuillantines.”

Hier ? Il y a six mois ? Deux ans ? Vingt-cinq ?

Et moi qui depuis tout ce temps n’ai pas changé d’une virgule, j’écoute Claude Nougaro qui, par la fenêtre d’un bar ouvert, fredonne “Mon assassin”

    Détails

  • RERbà Luxembourg.
  • Une rencontre faite le 21 juillet 2019.
  • Rédigé par un homme pour une femme.
  • Publié le dimanche 21 juillet.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.