Au seduisant grand costaud du matin

Je te croise chaque matin sur le quai à Nemours et ton visage m’accompagne toute la journée. Toi le parfait inconnu, brun aux yeux espiègles et à la voix enivrante. Je m’installe souvent dans le même wagon que toi le matin et contemple ton visage concentré sur ton ordi. Le regard sérieux avec de temps en temps un petit coup de langue qui s’agite comme un enfant qui se concentre de toutes ses forces. Je te trouve aussi adorable que craquant. J’espère réussir à briser la paroi de glace qui nous entoure.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.