Une infime chance

A peine le pied sorti du travail que tu as surgi en passant devant la porte. J’ai eu un léger mouvement de surprise, ne m’attendant pas à voir apparaître une aussi belle femme. Tu portais un bonnet jaune, un manteau beige, tu es brune au teint mat et ta beauté m’a tout de suite frappé. Mais je crois que ce qui m’a le plus plu et a retenu mon attention était ton allure, ta classe, ainsi que la détermination dans ta démarche.

Nous nous sommes suivis sur le chemin du métro et nous sommes ensuite entrés dans le même wagon. Tu es sortie à la station Strasbourg Saint-Denis.

J’ai assez peu d’espoir que tu sois amenée à venir sur ce site et que tu lises ce message, mais après toutes ces années de transport en commun, tu es la seule qui me donne envie d’envoyer un message à la mer et d’avoir une infime chance de la retrouver. Alors, si jamais cette infime chance venait à se réaliser, je suis l’homme assez grand avec des lunettes que tu as croisé à la sortie de son travail.

    Détails

  • Métro9à Charonne.
  • Une rencontre faite le 13 février 2020.
  • Rédigé par un homme pour une femme.
  • Publié le jeudi 13 février.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.