A une beauté mélancolique

Je sais enfin ce qu’est le coup de foudre. Peu rêveur, je n’y ai jamais cru jusqu’à maintenant, et aujourd’hui voilà que ton regard me foudroie. Jeune brune au teint légèrement chocolaté, de jolis yeux en amande, de jolies frisettes qu’un bandeau vert magnifiait. Tu m’avais l’air d’une nature très mélancolique, le regard fuyant, dispersé, même troublé. J’aimais ta façon d’être : dans ton monde, le regard profond tu pianotais des doigts sur la barre d’appui. Je t’observais longuement, tu as dû le sentir, et tu as enfin posé le regard sur moi. Deux secondes de bonheur puis tu as baissé les yeux et semblais être gênée… Puis voilà que tu es descendu à Malesherbes, je t’ai une dernière fois admiré. Et depuis je n’ose t’oublier.Le coup de foudre c’est bien cela…

    Détails

  • Métro3à Malesherbes.
  • Une rencontre faite le 14 octobre 2011.
  • Rédigé par un homme pour une femme.
  • Publié le vendredi 14 octobre.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.