Des regards de Houilles à gare de Lyon mais trop de timidité.

Assis à un banc d’écart sur le quai tu avais un parapluie et des ballerines rouges, nos regards ceux sont croisés plusieurs fois. On est ensuite monté dans le même wagon mais trop timide pour venir te voir je t’ai regardé descendre à gare de Lyon déçu! J’avais une casquette et un vélo.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.