A toi que je n’ai encore jamais croisé

A toi que je n’ai jamais croisé, mais avec qui j’ai entamé une correspondance,

Je me suis perdue dans les méandres de mon temps, et à prendre trop de temps

Il s’est retourné contre moi.

Pour tout dire j’ai perdu mon adresse mail.

Je t’ai trouvé une fois ici, je ne t’y retrouverais peut être pas,

mais ainsi va la vie, et je laisse le hasard faire, c’est quand même bien plus palpitant.

Si tu lis ça, si tu me fais signe encore une fois,

Saches que les aléas de ton travail m’intéresse contrairement à ce que tu as pu t’imaginer.

Une vraie bouteille à la mer ce coup ci, aux mains du destin.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.