Jeudi soir Orly/Orlybus Denfert/L6

J’ai jamais fait ça de ma vie d’essayer de retrouver quelqu’un mais je me réveille cette nuit aux alentours de 3h du mat avec le visage de cet inconnu… ? Vous n’arrêtiez pas de me regarder depuis Orly mais comme je sais si bien faire je vous ignorait, puis on est montés dans le Orlybus et je vous ait oublié, mais juste le temps que je me rende compte qu’un regard revenait constamment sur moi sur tout le trajet, je vous ai regardé aussi et nos regards se sont croisés quelques fois, vous vous insistiez en laissant votre regard dans le mien mais moi je ne supportais pas cette connexion de regard lourde et déstabilisante alors je fuyais avec le mien.. Vous me regardiez d’une façon juste incroyable, le monde s’arrêtait pendant quelques secondes et c’était tellement beau que je me disais que ça ne pouvait être vrai d’autant plus que vous êtes marié je l’ai vu sur votre doigt lorsqu’on était à l’arret de bus à Orly et c’est même ça qui m’a freiné.. Alors j’ai juste et faussement jouée les indifférentes à mon grand regret. On est descendus du bus à Denfert, je me maudissais intérieurement de ne pas oser faire l’effort de lever la tête pour vous chercher dans la foule une fois sur le trottoir. Alors je m’y suis très amèrement fait au fait que de toutes façons vous êtes marié et c’est sûrement qu’un jeu de regards. Je continue mon chemin à prendre la ligne 6 direction Charles de Gaulle, et c’est la que j’arrive sur le quai et vous êtes là, intérieurement mon cœur fait un bon, vous me regardez à nouveau et je sens la surprise dans votre regard de me retrouver à nouveau, mais j’ignore pourquoi je continue à faire l’indifferente et je me maudis d’aller vers l’autre côté du quai au lieu de me rapprocher de vous et de cette façon sûrement pouvoir se regarder. Bref le metro arrive et vous montez dans le wagon d’à côté puis on se perd définitivement.. La façon dont vous me regardiez me travaille énormément, et je m’en rend compte car vous avez même réussi à me réveiller dans mon sommeil sans même que l’on se connaisse.

Vous êtes grand, environ 1m90,et brun, la quarantaine, un sac à dos Samsonite, moi je fais 1m75, mince, métisse les cheveux attachés, 25 ans, je portais des Stan Smith avec un jean bleu foncé, un haut gris moulant et une grande écharpe bleu marine et j’avais un sac Max Mara à mon épaule.

Retrouvons nous que cette fois j’ai l’audace d’affronter votre regard si déstabilisant qui vient me perturber jusqu’à dans ma nuit de sommeil.. J’espère sincèrement que vous passerez par ici. Chloé

    Détails

  • Métro6à Denfert-Rochereau.
  • Une rencontre faite le 19 octobre 2017.
  • Rédigé par une femme pour un homme.
  • Publié le vendredi 20 octobre.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.