Ode à une jeune femme

J’étais assis à l’arrière de la rame quand tu es montée vers 12h15…

Toi, grande, mince, des cheveux longs noirs, un sourire énigmatique sur tes lèvres peintes en rouge, tu portais une robe noire avec de grands motifs floraux colorés, une veste sur tes épaules et des sandales, tu t’es assise telle une reine avec ton sac à main noir sur tes genoux et un autre sac blanc à tes côtés. J’ai regardé tes longues mains fines (sans bague), tes pieds fins, forts jolis…

Tu t’es levée juste avant la station Ranelagh, où je suis descendu, mais pas toi.

J’ai peu de chance de te retrouver, mais je suis déjà heureux de t’avoir croisée…

    Détails

  • Métro9à Ranelagh.
  • Une rencontre faite le 23 avril 2018.
  • Rédigé par un homme pour une femme.
  • Publié le lundi 23 avril.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.